Communiquer et sensibiliser

Communiquer et sensibiliser dans les médias

  1. Spot TV de Sensibilisation au rétinoblastome (ouvre un nouvel onglet)
  2. Vidéos de la chaîne YouTube de Rétinostop
  3. Affiches
  4. Communiqués de presse

1.Spot TV de sensibilisation

Ce spot a pour but d’informer sur les deux signes cliniques permettant de diagnostiquer le rétinoblastome, cancer rare de la rétine touchant le jeune enfant âgé de 0 à 5 ans :
  • le strabisme
  • la leucocorie ou reflet pupilaire blanc

Si vous constatez un de ces signes chez votre enfant, consultez le plus rapidement possible un ophtalmologiste.

Nous insistons sur le fait que seul un avis médical peut aboutir à un diagnostic.

ou

postez un message sur notre page facebook : http://www.facebook.com/retinostop

Ce spot a été co-produit par Rétinostop, association française sur le rétinoblastome et l’Institut Curie, centre de référence sur la maladie en France. Il a été écrit et réalisé par Mme Isabelle Cadière. Sa production exécutive a été confiée à l’association Le Citron. Sa réalisation a été financée par la Fondation l’Occitane.

RétinostopInstitut CurieFondation l'Occitane


2. Vidéos de la chaîne YouTube de Rétinostop

Qu’est-ce-que le rétinoblastome?

Qu’est-ce-que le rétinoblastome?

L’association Rétinostop

L’association Rétinostop

Le fond d’oeil

Le fond d’oeil

Un nouvel oeil

Un nouvel oeil

Concert Rétinostop Saint Sulpice 2016

Concert Rétinostop Saint Sulpice 2016

Concert Rétinostop 2014 Saint-Sulpice

Concert Rétinostop 2014 Saint-Sulpice

Un après-midi avec les sucrés

Un après-midi avec les sucrés

3 – Affiches d’information

Aperçu de l'affiche sur le rétinoblastome : Le rétinoblastome, une maladie orphelineApperçu de l'affiche sur le rétinoblastome : Regardez moi bien dans les yeux

Rétinostop a réalisé deux affiches sur le rétinoblastome grâce aux soutiens de l’Institut Curie, la Fondation Rothschild, Swiss Life, Sanofi-Aventis, le Groupe Dassault, le Lions Club de Tournus, l’hôpital Bons Secours de Metz.

Haut de page


4. Communiqués de presse

07/05/2015 : L’Institut Curie et Rétinostop sensibilisent parents et professionnels de santé au risque de rétinoblastome chez l’enfant

L’Institut Curie et l’association Rétinostop, avec le soutien de la Fondation L’Occitane, lancent courant mai 2015 un spot de sensibilisation au dépistage du rétinoblastome, un cancer rare de l’oeil chez l’enfant. Cette action vise à attirer l’attention du grand public et des professionnels de santé sur les signes évocateurs de cette maladie, afin d’éviter les retards de diagnostic et leurs conséquences graves pour l’enfant et sa vision.

> Télécharger le CP-retinoblastome_Spot TV-2015

05/03/2013 : Limiter le recours à la chimiothérapie après une ablation de l’oeil chez les enfants atteints de rétinoblastome unilatéral

A quel enfant atteint d’un rétinoblastome unilatéral doit-on proposer une chimiothérapie post-opératoire et selon quel protocole ? Pour actualiser la réponse à cette question, une étude menée par la Société Française de lutte contre les Cancers et les leucémies de l’Enfant et l’adolescent (SFCE), promue par l’Institut Curie vient d’être publiée dans Journal of Clinical Oncology du 4 mars 2013.

Le rétinoblastome est un cancer rare qui touche les cellules de la rétine du nourrisson et du jeune enfant. D’importants progrès ont été réalisés ces dernières années dans les traitements et 99 %1 des enfants guérissent dans les pays développés. Toutefois, faute d’un diagnostic plus précoce, les traitements restent souvent lourds : 80 % des enfants ont une déficience visuelle au moins unilatérale, plus de 60 % subissent une énucléation souvent suivie d’une chimiothérapie. Cette étude permet d’établir que les indications de chimiothérapie après énucléation peuvent être en partie restreintes et que, lorsqu’elle est nécessaire, l’intensité de la chimiothérapie peut être diminuée.

> Télécharger le Communiqué de presse 2013

15/12/2010 : Découverte du premier gène « accélérateur » du développement tumoral

Les enfants porteurs d’une prédisposition génétique au rétinoblastome, la tumeur pédiatrique de l’oeil la plus fréquente, peuvent développer des formes plus ou moins graves de la maladie : elle peut toucher les deux yeux ou un seul, avoir plusieurs foyers dans un même oeil et, dans de rares cas, les enfants ne développent pas de tumeur.

Les généticiens de l’Institut Curie et de l’université Paris Descartes viennent de découvrir un premier gène contribuant à cette variabilité tumorale. Chez les enfants prédisposés au rétinoblastome, l’existence d’un variant génétique de MDM2 – une variation génétique présente dans une partie de la population, mais qui, seule, ne présente pas de risque – agit comme un accélérateur du développement tumoral. Ces résultats sont publiés dans le Journal of the National Cancer Institute de décembre 2010.

>Télécharger le communiqué de presse 2010

09/11/2010 : Une affiche pour diagnostiquer le rétinoblastome plus tôt

30/07/2008 : Preuve de l’efficacité d’une stratégie thérapeutique pour limiter le recours à la radiothérapie chez les jeunes patients

Au cours d’un essai clinique de phase II, les médecins de l’Institut Curie viennent de valider l’efficacité d’une stratégie thérapeutique moins agressive que la radiothérapie pour traiter les rétinoblastomes évolués. Cette tumeur de l’oeil affecte les enfants de moins de 5 ans et le recours à des traitements conservateurs entraînant le moins d’effets toxiques possibles reste une priorité. La stratégie thérapeutique qui vient d’être évaluée consiste en une chimiothérapie première suivie d’un des traitements conservateurs standards.

L’essai clinique a été réalisé à l’Institut Curie, centre de référence pour la prise en charge de ce cancer pédiatrique en France. Les résultats, publiés dans Ophthalmology d’août 2008, font la preuve de l’efficacité d’une alternative thérapeutique pour restreindre le recours à la radiothérapie chez les jeunes enfants.

> Télécharger le Communiqué de presse 2008

06/12/2007 : Rétinostop présente Tino, le petit chat énergique qui lutte contre le rétinoblastome

L’association Rétinostop vient de réaliser « Mon œil nouveau », un livret non médical destiné aux enfants porteurs d’une prothèse oculaire. Dans ce livret, le chat Tino, accompagné de son amie Mirabelle, nous fait découvrir son énorme capacité de vie face à une situation nouvelle qu’il nous aide à comprendre.

Le rétinoblastome est une tumeur grave de l’œil qui touche le jeune enfant et dont le traitement nécessite dans certains cas de remplacer l’œil malade par une prothèse oculaire. Que la cause soit cette maladie, ou l’accident, la difficulté est la même : comment reconstruire la confiance et comment s’exprimer devant l’enfant face à cette situation, heureusement rare, mais difficile à aborder avec des mots simples.

> Télécharger le Communiqué de presse 2007

15/06/2005 : Diagnostiquez le rétinoblastome, au plus tôt

L’Institut Curie et l’association Rétinostop alertent le corps médical sur la nécessité de diagnostiquer le rétinoblastome, tumeur grave de l’oeil chez le jeune enfant, le plus tôt possible afin de mieux le traiter.

> Télécharger le Communiqué de presse 2005

Haut de page

Aller au contenu principal